© 2019 par ChinaSanté

Prévenir l’Allergie au Pollen avec la Médecine Chinoise

L’allergie au pollen, souvent aussi appelée rhume des foins, est une maladie très répandue occasionnée par du pollen allergisant. A ce jour, on dénombre plusieurs centaines de sortes de pollen qui peuvent provoquer des réactions allergiques chez l’homme. L’allergie au pollen atteint principalement les jeunes et les personnes d’âge moyen, surtout au printemps et en été dans les endroits exposés au pollen. Les symptômes s’accentuent aussi lorsque le climat est chaud et sec, ou venteux.

Symptômes de l’allergie au pollen

  • L’allergie au pollen affecte principalement la muqueuse nasale, la conjonctive  oculaire, les bronches et la peau. On utilise souvent l’appellation générale d’allergie au pollen pour désigner diverses pathologies causées par le pollen telles que la rhinite allergique, la conjonctivite allergique, la toux ou l’asthme allergique ou l’allergie cutanée. Parmi celles-ci, la rhinite allergique est l’un des principaux symptômes de l’allergie au pollen.

  • Chez la plupart des personnes atteintes, les symptômes d’allergie apparaissent d’abord dans les voies respiratoires supérieures et touchent en premier lieu le nez et la gorge. Les symptômes au niveau du nez prennent la forme de démangeaisons, d’éternuements ou d’écoulements nasaux clairs, et peuvent s’accompagner de démangeaisons aux oreilles et à la mâchoire supérieure.  La plupart des personnes ressentent également des obstructions nasales occasionnelles ou sur une durée prolongée. Les symptômes au niveau de la gorge sont essentiellement des démangeaisons au pharynx et au niveau du voile du palais ou des sensations de corps étrangers dans la gorge. Les symptômes au niveau des yeux incluent des démangeaisons et des larmoiements, ainsi que les yeux et le visage qui deviennent rouges et gonfles. Enfin, l’allergie cutanée se manifeste par l’apparition de boutons ou des démangeaisons.

 
L'allergie au pollen et la médecine chinoise
  • Selon la médecine chinoise, l’allergie au pollen est occasionnée lorsque l’énergie des poumons, de la rate et des reins est faible. L’énergie de protection du corps n’étant alors plus assez solide, n’importe quel coup de froid ou de chaud peut facilement attaquer le nez. L’énergie du poumon s’en trouve bloquée et la circulation du liquide organique est stoppée, entraînant peu à peu des symptômes tels que des éternuements et des écoulements.

  • Pour cette raison, le traitement en médecine chinoise vise d’une part à réajuster globalement les organes et l’équilibre du yin et du yang, et d’autre part à soulager les symptômes de ces déséquilibres, soit l’asthme allergique, la rhinite, la conjonctivite, etc. Ainsi, la médecine chinoise met un accent particulier sur la prévention de l’allergie au pollen. Avec des thérapies telles que l’acupuncture, la phytothérapie et des automassages, on peut augmenter la résistance à la maladie et empêcher ou diminuer le déclenchement des symptômes.

  • De plus, certains aliments aident à lutter contre les symptômes de l’allergie au pollen. Par exemple, le miel a des vertus anti-inflammatoires, aide à l’expectoration des crachats, à humecter les poumons, et à calmer la toux. En prenant chaque jour une cuillérée à soupe de miel de la région, on peut diminuer les symptômes de l’allergie au pollen. Les dattes rouges chinoises (jujubier rouge), la carotte, les oignons, et l’ail contiennent beaucoup de substance anti-inflammatoire et antiallergique, et peuvent efficacement prévenir les réactions allergiques telles que l’allergie au pollen.