© 2020 par ChinaSanté

CORONAVIRUS ET SYSTEME IMMUNITAIRE

Suite à certaines craintes véhiculées concernant l’épidémie du coronavirus, nous nous permettons de vous envoyer ce petit texte informatif afin d’éclaircir certains points sur le sujet. Les informations rapportées dans ce texte sont principalement tirées de la page officielle de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le coronavirus "2019-nCoV" est apparu dans le courant du mois de décembre 2019 à Wuhan, ville située au centre-est de la Chine. Un marché de petits animaux est probablement à l'origine de l’épidémie. Le virus est passé de l’animal à l’être humain.

Les symptômes fréquents sont les malaises, la fatigue, la fièvre suivis de symptômes respiratoires, typiquement d’une toux sèche. Ces symptômes sont communs à d'autres pathologies (comme la grippe), ce qui rend son diagnostic difficile. Toutefois, un test de dépistage permet de savoir rapidement si un patient est infecté par la maladie ou non. Il n’existe pour l’heure aucun traitement spécifique pour les infections dues aux coronavirus. Les possibilités thérapeutiques se limitent à traiter et à soulager les symptômes.

 

Samedi 8 février 2020, le bilan officiel de l'épidémie fait état de 37’000 contaminations et de 800 décès. À titre de comparaison, la grippe saisonnière fait en moyenne entre 290 000 et 650 000 décès dans le monde chaque année. 

Soulignons cependant que, selon l'Office fédéral de la santé publique, aucun cas de contamination au coronavirus n'a été répertorié en Suisse. Pour l’instant, l’OMS n’a pas émis de restrictions de voyage. L’OFSP déconseille toutefois de se rendre dans la province de Hubei et recommande une certaine prudence aux personnes voyageant dans le reste de la Chine.

 

Nous espérons, par ces informations, apaiser certaines craintes concernant le coronavirus en Suisse. Il est en effet regrettable de constater des comportements désobligeants envers les Chinois et, de manière plus générale, envers la communauté asiatique. La situation est certes délicate mais nous désirons éviter que des peurs infondées affectent les relations entre Chinois et Suisses. Nous souhaitons également dissiper tout doute quant à la sécurité sanitaire de notre cabinet de médecine traditionnelle chinoise.

 

Il est cependant essentiel, qu’il y ait ou non épidémie, d’attacher une importance particulière à sa santé et de renforcer son système immunitaire.

 

Face à la maladie, deux stratégies sont possibles. La première est curative : il s’agit de s’attaquer aux microbes et de les détruire quand cela est possible. C’est l’approche de la médecine occidentale via la prise d’antibiotiques. La seconde stratégie repose sur la prévention : l’idée est de stimuler les fonctions immunitaires afin de permettre au corps de résister contre les maladies. Le fondement même de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) repose sur la prévention.

 

La médecine chinoise considère la maladie comme un déséquilibre entre les énergies défensives (Wei Qi) et les énergies perverses externes (Xie Qi), comme, par exemple, les microbes. Selon la pensée chinoise, le Wei Qi est localisé juste sous la peau et a un lien important avec les pores. Par exemple, lorsque l’on a de la fièvre, le Wei Qi s’active et favorise l’évacuation de la transpiration par les pores de la peau. Pour traiter le système immunitaire en acupuncture, on utilise des points qui tonifient le Wei Qi.

Les traitements d’acupuncture permettent donc de booster le système immunitaire  en rétablissant l’ « énergie vitale ». Toutefois, l’hygiène de vie est aussi déterminante dans la préservation de l’état du Wei Qi. Il est conseillé de dormir suffisamment, de s’octroyer des moments de détente, de puiser son énergie dans une alimentation adéquate et de qualité, de faire une activité physique, etc. Il existe également certains fortifiants du système immunitaire comme le ginseng (tonique général de l’organisme reconnu par l’Organisation mondiale de la Santé), l’ail, l’oignon et le gingembre.

Les traitements d’acupuncture permettent donc de booster le système immunitaire  en rétablissant l’ « énergie vitale ». Toutefois, l’hygiène de vie est aussi déterminante dans la préservation de l’état du Wei Qi. Il est conseillé de dormir suffisamment, de s’octroyer des moments de détente, de puiser son énergie dans une alimentation adéquate et de qualité, de faire une activité physique, etc. Il existe également certains fortifiants du système immunitaire comme le ginseng (tonique général de l’organisme reconnu par l’Organisation mondiale de la Santé), l’ail, l’oignon et le gingembre.

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et vous remercions de la confiance accordée à nos cabinets de médecine traditionnelle chinoise.